Une trame rigoureuse, posée comme métrique d’arpentage, donne les premières règles pour organiser une densification du bâti.
D’elle surgissent des volumes purs, sécurisants par leur simplicité et riches par les jeux de lumières et de matières qu’ils proposent. Ils se découpent pour séparer les usages, s’accrochent pour faire un tout, se creusent pour se protéger du soleil, s’habillent de claustra pour laisser passer la lumière. Une découpe de toits en tuile les couvre, assoit l’échelle domestique et entre en dialogue avec le bâti environnant. La fragmentation volumétrique est contenue par un mur d’enceinte qui permet la lecture d’une globalité.

Le bâti délimite des vides qualifiés où la végétation trouve place : un parvis qui invite, une cour de récréation aux ambiances changeante, des potagers, des patios, autant de répits revigorants.

c0-0 c0-1 c0-2 c0-3 c0-4 c0-5 c0-6 c0-7

École élémentaire à St Jory

École Jean de La Fontaine

Maître d'ouvrage : Maire de Saint Jory (Haute-Garonne)
Etudes et réalisation : 2016 - 2017
Surface : 1619 m2

Programme : 5 classes, service restauration, bibliothèque

 

Crédit Photo: Antoine Garcia


En savoir +

L’installation du bâti, qui semble dominer et regarder au loin, a été guidée par la déclivité du terrain et la vue sur un vallon boisé. Les plantations existantes, derniers témoignages d’un paysage champêtre, ont été préservées et étendues pour que la végétation occupe une place majeure.

L’écriture architecturale tramée jongle entre rigueur et variété. D’un côté une grande lisibilité et une maîtrise facile de la construction, de l’autre des retraits de plancher et des variations de panneaux verticaux qui proposent un jeu d’ombre et de lumière révélant toutes les nuances du matériau.
Les choix constructifs autorisant de vastes espaces libres, ont placé la modularité au centre de notre réflexion : une structure métallique pour les halles technologiques et une structure béton pour les bureaux, réunis par une bande fonctionnelle.

c1-0 c1-1 c1-2 c1-3 c1-4 c1-5 c1-6 c1-7 c1-8 c1-9

Plateformes Régionales de Transfert Technologique à Labège

PRTT du CEA

Maître d'ouvrage du bâtiment : Région Occitanie

Maître d'ouvrage de l’aménagement intérieur : Cea

Lieu : Labège (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2015 - 2018
Surface : 6758 m2

Programme: Bureaux, halles de recherche et développement, showroom et espace de réception

 

Crédit Photo: Antoine Garcia


En savoir +

Initialement le BIKINI était un haut lieu musical de la scène toulousaine, situé au bord de la Garonne dans une ambiance festive et bucolique. Démoli le 21 septembre à la suite de l'explosion AZF, la salle de concert a été transférée à Ramonville St Agne au bord du Canal Du Midi.

L'enjeu était de retrouver l'atmosphère de l'ancien site tout en améliorant considérablement le confort et la technicité de la salle de concert.
Le volume principal et la salle sont habillés de bois, les annexes sont regroupées dans un volume béton.

L'interface avec le Canal est assurée par la piscine qui contribue à créer une ambiance détendue et festive autour des musiciens et du public.

c2-0 c2-1 c2-2 c2-3

Scène de Musiques à Ramonville-St-Agne

Le Bikini

Architecte associé : Didier Joyes
Maître d'ouvrage : SICOVAL

Lieu : Ramonville-Saint-Agne (Haute-Garonne)
Etudes et réalisation : 2004 - 2007
Surface : 1700 m2

Programme : Scène de Musique Actuelle de 1500 places, loges, restaurant, piscine et terrasses extérieures

 

Crédit Photo: Sylvain Mille


En savoir +

La mairie est située au cœur du village de Castelnau Montratier. Mettre aux normes cette bâtisse de pierre qui laisse apparaître plusieurs strates de l’histoire a été l’occasion d’en penser une nouvelle qui s’accole aux autres, tout en étant clairement identifiable.

La nécessité d’insérer un ascenseur est devenue prétexte à repenser l’ensemble pour se rapprocher de sa configuration originelle. Ouvrir les voûtes existantes obstruées, mettre à nu la pierre, relier les pièces entre elles, ont permis de retrouver les liens originels mais aussi une harmonie perdue entre les époques.
Une architecture du détail utilisant le béton à la planche, le bois et le métal qui par touches viennent se fondre dans l’existant permet de le respecter tout en le magnifiant. Faire un minimum avec beaucoup de soin assure une présence certaine à l’intervention.

c3-0 c3-1 c3-2 c3-3

Mairie de Castelnau-Montratier

Maître d'ouvrage : Commune de Castelnau-Montratier (Lot)
Études et réalisation : 2017 - 2018
Surface : 530 m2

Programme : Réhabilitation et mise aux normes, création d'un hall d'entrée

 

Crédit Photo: Matthieu Viveau


En savoir +

La requalification du collège Louisa Paulin a été abordée en travaillant sur deux thèmes majeurs : la relecture et l’interprétation d’une architecture existante typée accompagnée d’un travail sur les ambiances et couleurs.

A la tentation de lecture caricaturale et négative de la construction première, nous avons préféré dresser un constat objectif et positif de ses qualités : un système constructif tramé répétitif, évolutif et efficace / un corps de bâtiment principal simple et compact / une grande rigueur de composition de plan masse / de vastes espaces extérieurs libres végétalisés.

La transformation majeure du nouveau collège porte sur la réorganisation de l’entrée et de la limite entre l’espace public et les espaces récréatifs. Un corps de bâtiment neuf en rez de chaussée établit l’interface avec le quartier et devient la nouvelle façade du collège. 

Le principe initial du plan masse est conservé. Des galeries de liaison relient les différents corps de bâtiment. La rigueur constructive du bâtiment principal nous permet, après démolitions des éléments de second œuvre, une remise aux normes complète sans modifications majeures de sa structure.

Les bâtiments secondaires bénéficient d’un nouvel habillage des façades par mise en œuvre d’une isolation extérieure par briques massives.

c4-0 c4-1 c4-2 c4-3

Collège à Muret

Collège Louisa Paulin

Maître d'ouvrage : Conseil Départemental Haute-Garonne

Lieu : Muret (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2014 - 2019
Surface : 1600 m2 surface neuve, 7600 m2 de réhabilitation

Programme : Construction de 5 logements de fonction, salles de classes supplémentaires , réhabilitation des bâtiments d’enseignement, des SEGPA et de la restauration, en site occupé.

 

Crédit Photo: Antoine Garcia


En savoir +

La qualité constructive en pierre des bâtiments existants et la forte image de la composition nous a amené à réaliser une intervention minimaliste qui préserve l'image traditionnelle de l'école. Sa composition symétrique est renforcée par la création d'un double escalier extérieur.

La nouvelle garderie se glisse discrètement dans l'ensemble et bénéficie d'une ouverture sur l'ancien potager des enseignants locataires.

c5-0 c5-1

École élémentaire à Castelnau-Montratier

Maître d'ouvrage : Commune de Castelnau Montratier (Lot)
Études et réalisation : 1996 - 1998
Surface : 500 m2

Programme : Réhabilitation de 3 bâtiments du XIXème, création d'une cantine et d'une garderie de 10 places


En savoir +

L’opération est implantée au sein de la Zac Monges qui fait du paysage la base de son aménagement dans un secteur encore rural.


Confortablement installés sur les gradins qui s’adaptent à la géographie du site, une succession de bâtis regardent le paysage, assistant au lever du soleil sur la vallée et à son coucher derrière les entrepôts métalliques d’Airbus.

Les lignes de pente croisent les lignes de niveau et créent un maillage qui permet de drainer et de circuler sans voierie spécifique. Pensé comme un hameau contemporain, implanté dans un paysage, cet ensemble fait écho au vieux village qui lui fait face.
Avec leur habit de brique, matériaux du fond des âges, et leur regard de verre, ces imbrications de volumes simples où l’ombre et la lumière se répondent, paraissent être là depuis toujours, sages spectateurs des mutations en cours.

c6-0 c6-1 c6-2 c6-3 c6-4 c6-5 c6-6

66 Logements à Cornebarrieu

Résidence Le Parc de Cybèle

Maître d'ouvrage : Promologis

Lieu : Cornebarrieu, ZAC Monges Croix du Sud, îlot D2 (Haute-Garonne)
Etudes et réalisation : 2011 - 2017
Surface : 5200 m2

Programme: 66 logements dont 21 logements collectifs locatifs, 33 logements intermédiaires en accession sociale, et 12 logements individuels en accession sociale

 

Crédit Photo: Antoine Garcia


En savoir +

Lors du concours, le contexte alentour était en devenir et n’offrait que des terrains éventrés par les terrassements. L’idée d’un amas de matière compacte et brute qui jaillit de ce sol malmené a pris forme comme une évidence.  

Cette Salle de Musique Actuelle, parallélépipède parfait de béton rugueux semble surgir des entrailles de la terre. Puis un jeu de contrastes montre que ce lieu permet à tous les contraires d’exister à égalité. Des boîtes de métal doré s’insèrent délicatement dans le volume brut et le sculptent.  Au centre, un vide dont la blancheur s’oppose aux obscurités mystérieuses qu’offre le béton, suggère des usages divers et variés. 

Le son est contenu par la massive carapace et filtre à travers quelques failles pour inviter mais ne pas gêner. 

Ce bâtiment propice à des expériences musicales multiples, semble prêt à remettre en cause tous les langages établis et parie sur l’énergie créatrice comme essence même de tout lien social.

c7-0 c7-1 c7-2 c7-3 c7-4 c7-5 c7-6

Scène de Musiques à Toulouse

Le Métronum

Maître d'ouvrage : Oppidéa

Lieu : Toulouse, quartier Borderouge (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2011 - 2014
Surface : 2240 m2

Programme : Scène de Musique Actuelle de 500 places, espaces de travail et création pour les groupes artistiques, studios d’enregistrement, bureaux associatifs

 

Crédit Photo : Oppidea-Saada, Sidi-Ahlan Mascheix, Romaric Pouliquen, Patrice Nin


En savoir +

Le programme est minimaliste : construction de sanitaires publics, d'une cabine téléphonique et d'une fontaine. L'enjeu du projet est de glisser un petit équipement public contemporain sur une place de village typique du Quercy blanc, sans en rompre le charme et l'ambiance.

l'utilisation des matériaux traditionnels (pierre locale et ferronnerie) et l'ajout d'éléments non demandés au programme (un long banc de pierre et une treille couverte de glycine) ont permis ce lien difficile pour que le projet fasse partie intégrante du déjà-là.

c8-0 c8-1 c8-2

Sanitaires publics à Castelnau-Montratier

Maître d'ouvrage : Commune de Castelnau-Montratier (Lot)
Études et réalisation : 2001 - 2002
Surface : 25 m2

 

Crédit Photo: Patrick Tourneboeuf


En savoir +

Parallélépipède parfait, l’îlot se dessine par la construction de volumes à ses angles qui calent la limite avec l’espace public et assurent le lien sur rue par les usages qu’il donne à voir. Au centre, l’espace libéré permet une extension de ses usages communs et un jeu de porosités entre espace privé et espace partagé.

Chaque volume, forme géométrique simple, est traité sur un même modèle : une enveloppe protectrice, un noyau central regroupant les communs, et des plateaux libres sur lequel les appartements traversants pourront évoluer dans le temps et selon les besoins.
Côté rue, les façades composées de masses de brique, de lignes de béton et d’acier, proposent une image urbaine. Côté jardin elles forment une grille sur laquelle des balcons s’insèrent à la demande pour permettre une grande diversité d’appropriation par les habitants.

c9-0 c9-1 c9-2

63 Logements participatifs à Toulouse

Résidence Aux Quatre Vents

Maître d'ouvrage : Garonne Développement, Les Chalets
Études et réalisation : 2014 - 2017
Surface : 4746 m2

Programme : 63 logements collectifs participatifs en accession sociale, locaux communs, espaces d'activités, toitures partagées

 

Crédit Photo : Matthieu Viveau


En savoir +

Cette maison est située sur des collines relativement proche du centre ville de Toulouse.

Le client souhaitait réaliser une maison résolument contemporaine et n'avait aucun à priori formel ou stylistique.

La maison se développe tout en rez de chaussée avec une cassure centrale pour coller à la topographie du terrain, elle est orientée plein sud avec des avants toits important pour la protection solaire.

La structure de la maison est essentiellement métallique: bien que d'une modernité tempérée, la maison est perçue par le voisinage comme un OVNI au milieu de constructions néo-provençales.

c10-0 c10-1 c10-2 c10-3

Maison à Castanet-Tolosan

Maître d'ouvrage : Privé

Lieu : Castanet-Tolosan (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2000 - 2003
Surface : 225 m2

 

Crédit Photo : Patrick Tourneboeuf


En savoir +

l'École Nationale de Musique est un bâtiment contemporain intégré au site historique du vieux Rodez. l'équipement joue un rôle urbain majeur et permet de relier 2 places publiques d'altimétrie très différentes.

Les deux corps de bâtiments, prolongements des rues qui les bordent, sont reliés par des passerelles vitrées qui ménagent des vues sur la cathédrale.

l'accès à l'auditorium est indépendant. Les salles de musique sont distribuées dans les étages en fonction des sonorités diffusées : des grosses caisses en bas jusqu'aux flûtes dans le dernier niveau.

Les murs massifs de pierre et l'expression fortement marquée de l'épaisseur des murs rattachent le projet à l'histoire constructive de Rodez.

c11-0 c11-1 c11-2 c11-3

École de Musique à Rodez

Maître d'ouvrage : Communauté d'agglomération du Grand Rodez (Aveyron)
Associé : D. Joyes Architecte

Études et réalisation : 2001 - 2005
Surface : 3700 m2
Programme : Auditorium, salles de musique adaptées aux diffèrents instruments, accueil, espaces de service

 

Crédit Photo : Patrick Tourneboeuf


En savoir +

La construction est implantée dans un site remarquable des Pyrénées Centrales dans la vallée du Larboust, au-dessus de Luchon.

L'enjeu était de s'adapter aux typologies locales (classement d'une chapelle romane proche) mais également de concevoir des maisons en accord avec le mode de vie contemporain de ses habitants.

Toutes les baies vitrées cadrent des éléments remarquables du site. Les pièces de service et les chambres sont au rez-de-chaussée.

Les séjours, libérés de toutes cloisons, se trouvent à l'étage en relation visuelle avec la crête frontalière des Pyrénées toute proche.

c12-0 c12-1 c12-2 c12-3

Maisons à Garin

Maître d'ouvrage : Privé

Lieu : Garin, Vallée du Larboust, 1200m d’altitude (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 1998 - 2000
Surface : 100 et 140 m2

Programme : 3 unités de vie en secteur de patrimoine protégé

 

Crédits Photo : Chris Hac, Dominique Chaumet


En savoir +

Le projet est situé dans le cœur historique de la ville de Toulouse en bordure du parc de la Préfecture et à proximité de la cathédrale St Etienne.

Il permet d'achever une greffe urbaine entre les rues St Anne et st Jacques et de créer une entrée publique du site de la Préfecture à l'opposé de l'accès majeur de la place St Etienne.

Les fortes contraintes du service des Monuments Historiques nous imposaient l'usage de toitures tuiles et de parement brique, choix que nous partagions.

La réalisation d'une grande salle d'accueil du public qui ne pouvait pas se glisser dans le gabarit des immeubles traditionnels nous a amené à doubler la largeur du bâti sur la partie centrale.

L'écriture architecturale, par l'expression de l'épaisseur et des percements libres tisse un lien avec les immeubles historiques voisins.

c13-0 c13-1

Préfecture de Toulouse

Maître d'ouvrage : État, Ministère de l'intérieur

Lieu : Toulouse (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 1996 - 2000
Surface : 4600 m2

Programme : Restructuration et extension de la préfecture, accueil du public, bureaux de la direction de la Règlementation et des Libertés Publiques, parking en sous-sol


En savoir +

Situé en partie haute d'une colline champêtre, le site offre des vues intéressantes sur la ville de Cahors.

La maison s'organise dans un prisme long et étroit et tire parti de sa situation géographique. Sur le pignon nord, très fermé, se glisse l'entrée protégée par un grand avant-toit. Le pignon sud accueille toutes les pièces de vie, un grand auvent protégé et la piscine. La construction s'ancre sur le site par des longs murs en pierre locale mise en œuvre de manière contemporaine.

c14-0 c14-1 c14-2 c14-3

Maison à Pradines

Maître d'ouvrage : Privé

Lieu : Pradines (Lot)
Études et réalisation : 1994 - 1996
Surface : 200 m2


En savoir +

Le bâtiment regroupe un grand nombre de services du Rectorat , jusque là dispersés, au sein du quartier de la ZAC Niel. Par ses écritures de façades il prend son autonomie dans l’ensemble urbain pour être lu comme un bâtiment remarquable, institution dans un morceau de ville.

La volonté fut de ne pas créer un bâtiment administratif réduit à un alignement de bureaux fonctionnel et monotone, mais plutôt empreint de poésie pour que la végétation y évolue au rythme des saisons, que chacun en fasse sa propre lecture et se laisse inspirer.

L’architecture exprime la dignité de l’institution mais aussi sa modernité , aussi bien à l’extérieur par la liberté des percements qu’à l’intérieur par la qualité des espaces.

c15-0 c15-1 c15-2 c15-3 c15-4

Rectorat de l'Académie de Toulouse

Maître d'ouvrage : État, Ministère de l'Éducation Nationale

Lieu : Toulouse, ZAC Niel (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2016
Surface : 15 550 m2

Programme : Bureaux, espace de restauration et cuisines, parking en sous-sol de 83 places

 

Crédit Photo: Schneider & Saada


En savoir +

L’éclatement de la volumétrie proposée, permet une variation d’échelle sur le terrain. La volonté était de rompre l’image d’un grand ensemble et permettre de retrouver des ambiances et des sensations proches de celles ressenties dans les rues de nos villages.

Le vide central aménagé pour y rendre la vie la plus agréable possible, n’est pas unique. Il propose une série de séquences qui sont autant de perceptions différentes de la ville et du rapport au bâti. 

Entre les bâtiments, des percées offrent des points de vue changeant sur le territoire environnant. Tout ce tissage favorise une vie sociale au sein de ce collectif d’habitations mais permet aussi des liens avec les immeubles voisins. 

Une simplicité dans l’écriture des façades ainsi qu’un choix mesuré des matériaux utilisés garantissent une unité à cet ensemble fragmenté.

c16-0 c16-1 c16-2 c16-3

198 Logements à Blagnac

Résidence Grand Angle

Maître d'ouvrage : Cogedim

Lieu : Blagnac, ZAC Andromède, îlot 19b (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2016 - 2019
Surface : 13 200 m2

Programme : 198 logements au total, dont 9 maisons, 30 en bâtiment R+2, et 61 en accession sociale

 

Crédit Photo : Atelier Félix-Faure


En savoir +

La nouvelle mairie d'Ayguesvives est installée dans une ancienne demeure bourgeoise au centre du village. Elle se trouve en bordure de la place centrale et face à un grand parc paysagé public. Après une démolition complète de l'intérieur de la bâtisse, l'ensemble a été restructuré en préservant tous les éléments architecturaux traditionnels intéressants.

Bien que l'enveloppe générale du bâtiment soit conservée, la nouvelle mairie répond au nouveau programme dans une écriture contemporaine qui vient frôler l'existant.

c17-0 c17-1 c17-2 c17-3 c17-4

Mairie et Médiathèque d'Ayguevives

Maître d'ouvrage : Commune d'Ayguevives (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 1998 - 2003
Surface : 1 110 m2

Programme : Aménagement du parvis, extension et transformation du château en mairie et médiathèque, accueil du public, salle du conseil, salle des mariages, salle des élus, salles de commissions, bureaux, archives, service cadastres, service médical et social


En savoir +

Le projet s'inscrit dans la procédure Génération 21 qui avait pour but de maîtriser les prix de vente sans renoncer aux qualités architecturales, environnementales et d'usage des logements, grâce à des innovations techniques et juridiques.

Notre projet tente de développer un système constructif de type "Meccano" à partir d'une structure squelette évolutive, par l'assemblage d'éléments les plus simples (et donc les moins coûteux) possibles.

Le plan de masse s'organise autour d'une circulation intérieure en T qui se dilate en son centre pour offrir une belle cour pavée.

Les logements sont organisés en 4 groupes de 5 à15 maisons pour privilégier une bonne orientation tout en« construisant la ville » par un rapport à la rue très soigné.

c18-0 c18-1 c18-2 c18-3

40 Maisons à Blagnac

Lotissement Al Ferats - Ge 21

Maître d'ouvrage : Patrimoine - Toulousaine d'habitation

Architecte associé : PPA

Lieu : Blagnac, ZAC Andromède, îlot 20a (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2008 - 2011
Surface : 3974 m2

Programme : 40 villas mitoyennes avec séjour traversant en accession sociale

 

Crédit Photo: P. Ruault, S. Mille


En savoir +

La demande d'une bonne performance énergétique, et l'importance de sécurisation du projet nous ont conduit à concevoir un bâtiment massif, à forte inertie thermique.

Dans une zone d'activité tertiaire déjà remplie à 95%, la volumétrie du projet s'inscrit dans la continuité des bâtiments déjà existants.

La peau extérieure en briques blanches et les pares soleil verticaux constituent une protection à la fois thermique et visuelle de l'ensemble.

Le bois est largement présent dans les aménagements intérieurs, le bâtiment est un contrepied aux immeubles de bureaux traditionnels en verre. L'effet recherché tient plutôt à la découverte progressive tout au long des parcours des visiteurs.

c19-0 c19-1 c19-2 c19-3 c19-4 c19-5

Centre de calcul à Ramonville-St-Agne

Maître d'ouvrage : Collecte Localisation Satellites
Études et réalisation : 2008 - 2012
Surface : 4800 m2

Programme : Accueil, agora, data center, salle d'opération, bureaux, amphithéâtre 200 places

 

Crédit Photo : Pierre-Yves Brunaud


En savoir +

Sur une parcelle très profonde d'un faubourg de Toulouse, le projet se développe en fond de celle-ci sans façade directe sur la rue.

L'accès se fait par un porche couvert, les maisons sont mitoyennes. Organisées sur trois niveaux, elles bénéficient toutes d'une façade au sud pour les apports solaires et d'un jardin protégé des vues latérales par des murs de béton.

L'ensemble des constructions est habillé de briques de 11cm d'épaisseur avec isolation par l'extérieur.

c20-0 c20-1 c20-2 c20-3 c20-4

10 maisons à Toulouse

Lotissement Chaussas

Maître d'ouvrage : SDC de la rue Chaussas

Lieu : rue Chaussas à Toulouse (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2000 - 2003
Surface : 1 000 m2

Programme : 10 maisons mitoyennes T4

 

Crédit Photo : Patrick Tourneboeuf


En savoir +

L'opération est située en extension d'un lotissement existant des années 60 et à l'écart du bourg de Castelnau-Montratier.

Chaque maison s'organise autour d'un espace extérieur privatif : le patio. Délimités par des murets en pierre de pays, ils permettent de lier les pavillons les uns aux autres et de les protéger des vues extérieures tout en les intégrant à la pente du terrain. Ainsi l'intimité de chaque maison est parfaitement préservée.

En continuité de l'opération, une tranche de 10 lots à lotir permet de boucler la voirie avec le réseau viaire existant et la réglementation proposée devrait assurer la liaison typologique avec les logements sociaux.

c21-0 c21-1 c21-2

9 maisons à Castelnau-Montratier

Lotissement Les Esclapiers

Maître d'ouvrage : Lot Habitat

Lieu : Castelnau-Montratier (Lot)
Études et réalisation : 2007 - 2009
Surface : 800 m2

Programme : 9 maisons patio T5

 

Crédits Photo: S.Mille


En savoir +

Le projet de la salle de spectacle de Castelnau d’Estrétefonds  participe à la structuration d’un nouveau centre ville autour d’une grande esplanade paysagée. 

 

Calée au pied du coteau si caractéristique de la silhouette du village , la salle , par son échelle et sa frontalité exprime son statut de bâtiment public. 

Elle se décompose en deux volumes principaux :  le prisme à toiture plate accueille l’entrée , le hall et toutes ses annexes. Son écriture architecturale et ses matériaux inscrivent l’équipement dans une modernité régionale.

Le volume de la salle proprement dite est couvert par une toiture tuile de grande dimension  et répond strictement à la demande de l’Architecte du Patrimoine .

c22-0 c22-1 c22-2 c22-3 c22-4

Salle des fêtes à Castelnau d'Estrétefonds

Maître d'ouvrage : Commune de Castelnau d'Estrétefonds (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2002 - 2006
Surface : 1 026  m2

Programme : Scène, coulisses, salle du traiteur, bar, loges

 

Crédit Photo : Patrick Tourneboeuf


En savoir +

L'opération étant divisée en 2 tranches, les 2 équipes d'architectes ont décidé de faire un projet commun afin d'obtenir une lecture unitaire de l'ensemble.

Chaque maison s'organise autour d'un espace extérieur privatif : le patio. Délimités par des murets en pierre de pays, ils permettent de lier les pavillons entre eux et de les protéger des vues extérieures. Ainsi l'intimité de chaque maison est parfaitement préservée malgré la forte densité de l'opération.

c23-0 c23-1 c23-2

29 maisons à Cahors

Lotissement Le Payrat

Maître d'ouvrage : Lot Habitat HLM

Architectes associés : Patrice Bosc et Michel Montal

Lieu : Cahors (Lot)
Études et réalisation : 2001 - 2002
Surface : 2 500 m2

Programme : 13 logements T4, 16 logements T3

 

Crédit Photo : S. Mille


En savoir +

Ce projet d’échelle modeste veut à la fois s’inspirer du contexte et afficher une écriture contemporaine. Les matériaux utilisés mais aussi les formes sont inspirées des architectures traditionnelles rencontrées sur les lieux mais une interprétation en est faite pour situer le bâti dans son époque mais surtout pour répondre aux usages actuels. 

L’agencement en plan d’une grande clarté, permet une souplesse d’utilisation mais aussi assure une optimisation des espaces. La recherche de simplicité affirme une grande lisibilité et ouvre sur une richesse infinie d’usages possibles.

L’espace vide y a autant d’importance que le bâti. Sa position centrale et protégée lui permet d’être l’extension logique de l’intérieur. Les activités peuvent se dérouler autant dedans que dehors mais aussi être partagées entre les différentes associations. 

c24-0

Maison des associations à St Sauveur

Maître d'ouvrage : Commune de Saint-Sauveur (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2004 - 2005
Surface : 700 m2

Programme : salles, ateliers, bureaux, et vestiaires pour plusieurs associations


En savoir +

Le programme comprend 8 maisons et 8 appartements à vocation sociale et fait partie d’un ensemble sur la ZAC Andromède, l’îlot 21 constitué de 90 logements.

Nous pouvons voir de la rue une succession de pleins des maisons et de creux des jardins reliés par un soubassement de même matière. La masse de murs en briques laisse surgir la végétation des jardins qui nous invite. 

 

Nous entrons dans les maisons par le jardin. Il possède deux entrées comme au théâtre, l’une à partir de la rue et l’autre à partir d’un jardin commun, cœur du groupement de maisons. Cet espace arboré permet de se rencontrer, de vivre ensemble. Les enfants peuvent y jouer en toute quiétude.

c25-0 c25-1 c25-2

16 logements à Blagnac

Résidence Les Patios Andalous

Maître d'ouvrage : Cité Jardin

Lieu : Blagnac, ZAC Andromède, îlot 21 (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2007 - 2010

Surface : 1 600 m2

Programme : 16 logements en accession sociale, dont 8 intermédiaires, et 8 maisons patio non-mitoyennes

 

Crédits Photo : S. Mille


En savoir +

Le projet que nous avons réalisé fait partie du vaste aménagement urbain situé entre les usines d'aviation AIRBUS et l'agglomération de Blagnac sur la zone appelée ZAC Andromède. Les 16 maisons se trouvent sur l'ilot 21. La volumétrie et l'homogénéité du matériau donnent de la force à l'implantation en alignement des voies.

Les matériaux bruts (briques de granulats de marbre et bardage de bois exotique ) répondent à plusieurs paramètres: le confort, la facilité d'entretien et un bon vieillissement, et sont mis en valeur par un soin particulier apporté aux points d'accroche, calepinages et joints.

Le double mur nous permet de garder en façade le matériau brut de la brique blanche de cacher les menuiseries, pour aller dans le sens de la pureté des volumes et de la simplicité.

c26-0 c26-1 c26-2 c26-3

70 logements à Blagnac

Résidence Les Patios Andalous

 Maître d'ouvrage : URBIS Les jardins Andalous

Lieu : Blagnac, ZAC Andromède, îlot 21 (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2005 - 2009
Surface : 5 000 m2

Programme : 16 Maisons individuelles à patios, garages et ateliers, et 54 logements collectifs

 

Crédit Photo : S. Mille, Saada Schneider


En savoir +

La maison de retraite vient en extension de l'hôpital existant. Elle se veut plus proche de la typologie du logement individuel que de celle d'un équipement hospitalier.

Fractionnée en différents corps de bâtiments - long séjour, moyen séjour, cures médicales -, elle se situe en prolongement du tissu urbain environnant.

l'échelle domestique est donnée par le regroupement des chambres en petites unités qui se développent en rez-de-chaussée et s'ouvrent sur des jardinets en contact avec l'espace extérieur. De même, l'image extérieure des bâtiments vise à ne pas perturber des personnes âgées issues généralement de milieux ruraux : toitures à deux pentes en tuiles et zinc, porte sur jardin encadrée de deux fenêtres rectangulaires, briques de parement en façades. Une galerie totalement vitrée sur les jardins fédère les différents lieux d'hébergement avec des commerces et les salles d'activités.

c27-0 c27-1 c27-2

Maison de Retraite à Castelsarrasin

Maître d'ouvrage : Syndicat inter-hospitalier de Castelsarrasin-Moissac

Lieu : Hôpital de Castelsarrasin (Tarn et Garonne)
Études et réalisation : 1993 - 1996
Surface : 6201 m2

Programme : Hébergement de 60 lits, salons, restauration


En savoir +

L'objectif urbain assigné à l'opération est de créer le lien entre la bastide et un futur lotissement pavillonnaire de 2 hectares.

Le projet propose, grâce à des murs en pierre à bancher d'encrer les constructions dans le site, aussi bien topographiquement que de façon urbaine. Une nouvelle placette est créée et les arbres plantés contribuent à l'ambiance méridionale de l'ensemble.

c28-0 c28-1

6 logements à Castelnau-Montratier

Maître d'ouvrage : Lot Habitat

Lieu : Castelnau-Montratier (Lot)
Études et réalisation : 1995 - 1996
Surface : 460 m2

Programme : 6 logements sociaux intermédiaires, T3 et T4

Crédit Photo : S. Mille


En savoir +

La maison se situe sur une commune périphérique du nord de Toulouse, dans un ancien parc planté de magnifiques sujets dont certains centenaires.

Le terrain penche assez fortement vers le sud et offre une vue remarquable sur la ville de Toulouse à l'horizon.

Pour des raisons de performances énergétiques mais aussi budgétaires, la maison se présente sous la forme d'un simple prisme rectangulaire. Elle est organisée sur 2 niveaux principaux, avec de grandes ouvertures vers le sud. Une passerelle longitudinale permet aux piétons d'accéder aux pièces à vivre et offre un parcours spectaculaire avec de belles vues sur le parc.

Le parement de brique et les éléments de serrurerie contribuent à l'intégration de la maison. l'affirmation de la volumétrie de la construction dans le parc fait référence aux constructions de villégiature du XIXéme siècle.

c29-0 c29-1 c29-2 c29-3 c29-4

Maison à Gratentour

Maître d'ouvrage : Privé

Lieu : Gratentour (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2008 - 2012
Surface : 140 m2

 

Crédit Photo: Pierre-Yves Brunaud


En savoir +

Anciennement dénommée place Ligou et place Prax-Paris, cet espace nouvellement aménagé a été rebaptisé Espace des Fontaines mettant en exergue le lien intime entre l'histoire de Montauban et celle de son eau.

L'aménagement de fontaines, cascades et ruisseaux a voulu garder une fidélité à cette présence majeure de l'eau dans la ville.

Cet aspect symbolique, véritable fil rouge de cet aménagement, rythme cette perspective tout en soulignant, par séquences, des espaces fonctionnels définis.

Les matériaux du répertoire local : briques du Tarn, dalles de pierre du Causse Blanc et les callades de galets de la Garonne apportent une finition régionale et moderne dans leur utilisation.

Au centre de cette esplanade, où d'anciens fossés partageaient la bastide, a été érigé un édicule de briques abritant l'ascenseur du parking et les portes drapeaux.

c30-0 c30-1 c30-2

Place publique à Montauban

Place Prax Paris

Maître d'ouvrage : Communauté de Montauban Trois Rivières et Ville de Montauban

Associés : Henri DELCROS Architecte et Jean Paul Vignes Paysagiste

Lieu : Ligou Prax Paris à Montauban (Tarn et Garonne)

Études et réalisation : 2006 - 2008
Surface : 27 100 m2


En savoir +

Avec un budget très restreint, l'objectif était de mettre en valeur des pièces de sculpture dans trois salles en pierre voûtées s'ouvrant dans la cour du château.

Après la mise à nu des maçonneries de pierre et avoir couvert le sol de gravier, l'intervention consista à créer des plateaux métalliques définissant un parcours muséographique.

Les sculptures selon leur particularité, sont soit disposées dans l'espace grâce à de fines attaches de serrurerie, soit posées sur des socles très sobres, soit allongées en toute simplicité sur le sol.

c31-0 c31-1

Musée du Château de Castelnau-Bretenoux

Maître d'ouvrage : Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites

Lieu : Castelnau-Bretenoux (Lot)
Études et réalisation : 1995 - 1996
Surface : 300 m2

Programme : Aménagement du dépôt lapidaire du château, et présentation de la collection Moulherat

 

Crédit Photo : Patrick Tourneboeuf


En savoir +

La maison, située sur un vallonnement du causse de Gramat, se veut la plus discrète possible. Afin d'échapper à la vue de l'autoroute qui parcourt le fond de vallée, elle s'encastre dans la pente et le sol du Causse en devient sa toiture.

Juste une équerre de pierre, structure minimale, permet aux espaces habités de se développer en offrant une vue privilégiée sur la vallée. Une cour arrière, protégée des vents, met en scène la pierre originelle du site. Les terrasses et la piscine sont un havre de quiétude en réponse à l'aridité de ce paysage.

c32-0 c32-1 c32-2

Maison à Séniergues

Maître d'ouvrage : Privé

Lieu : Séniergues (Lot)
Études et réalisation : 1996 - 1998
Surface : 220 m2

 

Crédit Photo : Patrick Tourneboeuf


En savoir +

La Fabrique Culturelle se trouve en bordure sud de l'Université, sur une parcelle rectangulaire faisant partie intégrante du complexe dit « projet Candilis ».

Elle participe au cadrage du parvis de l'entrée principale du site. Le bâtiment se présente sous la forme d'un parallélépipède pur en béton creusé, sculpté.

La peau du volume principal est constituée d'un béton gris texturé à la planche et les parties creusées sont traitées en noir mat. Sur le volume principal, vient s'insérer un tube carré en acier Corten qui dialogue avec la peau du bâtiment «arche» voisin.

c33-0 c33-1 c33-2 c33-3 c33-4

Fabrique Culturelle à Toulouse

Maître d'ouvrage : Communauté d'Agglomération du Grand Toulouse

Lieu : Université Toulouse Mirail (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2005 - 2008
Surface : 3 100 m2

Programme : Accueil, administration, salles de musique pour divers instruments, salles d'exposition, salle d'art plastique, salle de diffusion de 175 places

 

Crédit Photo : S. Mille, J.G Redon


En savoir +

Le projet tente de stimuler le lien social grâce aux connexions urbaines avec le tissu existant mais aussi à l'intérieur de la résidence par la diversité des accès aux logements et des espaces communs extérieurs.

Suivant le modèle des murs de soutènement en pierre, le complexe résidentiel tire parti de la forte déclivité du terrain en aménageant trois niveaux de terrasses. De longs murets en béton de pierre, parallèles aux courbes de niveaux, retiennent les plateformes et servent de soubassement aux habitations. Ces terrasses sont aménagées en jardins. Cet ensemble paysager vient constituer un cadre de vie privilégié aux habitants de la résidence.

c34-0 c34-1

55 Logements à Figeac

Maître d'ouvrage : Lot Habitat HLM

Lieu : Figeac (Lot)
Études et réalisation : 2001 - 2002
Surface : 3 329 m2

Programme : 47 logements étudiants, 8 logements familiaux, et espaces communautaires


En savoir +

La construction se situe sur une commune du sud du département, sur un contrefort de la plaine alluvionnaire de la Garonne.

Sans liens avec le centre bourg du village, la construction tente d'établir un rapport fort avec un parc en devenir à l'est ainsi que des relations visuelles avec la chaine des Pyrénées au plein sud.

Par un jeu de terrasses périphériques, les pensionnaires peuvent profiter de la nature proche ; une grande terrasse à l'est prolonge la salle de restaurant et accueille un terrain de boules.

L'écriture architecturale fait référence à l'architecture locale et les ambiances développées contribuent à apaiser les occupants, souvent issues du milieu rural.

c35-0 c35-1 c35-2 c35-3

Maison de Retraite à Peyssies

Maître d'ouvrage : Office Départemental de la Haute-Garonne

Lieu : Peyssies (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2007 - 2011
Surface : 4 100 m2

Programme : EHPAD de 60 lits, locaux de soins, restauration, locaux de détente, aménagements extérieurs et parc

 

Crédit Photo : Pierre-Yves Brunaud


En savoir +

Au lieu de densifier la maison de retraite existante, nous avons proposé à la Commune d'acquérir des maisons abandonnées en cœur de village et ainsi restructurer tout un îlot de centre urbain. Les nouvelles chambres sont aménagées dans des maisons villageoises reliées entre elles par un espace commun introverti s'ouvrant sur un jardin central.

Cette organisation permet à la fois de revitaliser une partie du village qui se mourrait mais aussi de repositionner les personnes âgées et le personnel soignant au centre de la vie sociale du bourg.

Ainsi un maximum de sorties a été prévu et des liaisons piétonnes sont possibles avec l'espace culturel « maison Jacob » et le centre médical occupant une maison sur la place principale du village. La partie administrative de la maison de retraite se trouve elle aussi détachée et en relation avec cette place.

À une écriture architecturale contemporaine, il a été préféré une réhabilitation sobre des modénatures existantes.

c36-0 c36-1 c36-2 c36-3 c36-4

Maison de retraite à Castelnau-Montratier

Maître d'ouvrage : Commune de Castelnau-Montratier (Lot)
Études et réalisation : 1989 - 1993
Surface : 1 830 m2

Programme : Transformation d’un îlot du centre historique en maison de retraite, hébergement de 45 lits, salons, restauration, cuisines, et aménagement des espaces extérieurs


En savoir +

L'organisation générale du projet, à l'image d'un village, se développe autour d'une place centrale et de sa halle. Tout autour, s'organisent les maisons, les activités des bureaux et des services liés entre eux par des passages, des mails, des porches: une organisation spatiale rassurante.

Les espaces libres, plantés, renforcent la structure du projet. Référence à l'architecture environnante, des matériaux bruts et pérennes ont été utilisé, composant une ambiance chaleureuse.

c37-0 c37-1 c37-2 c37-3

Maison d'Accueil Spécialisée à Lavit de Lomagne

Maître d'ouvrage : APIM Lavit de Lomagne (Tarn et Garonne)

Architecte associé : Henri Delcros Architecte
Études et réalisation : 2001 - 2004
Surface : 2 700 m2

Programme : 60 chambres, locaux de soins, restauration, cuisine


En savoir +

Le bâtiment à restructurer est un ancien hospice et un bureau de poste dont la façade principale s'ouvre sur la place majeure du village. Nous avons conçu le projet après la démolition de l'ensemble du second œuvre. Ainsi, de magnifiques éléments structurels en pierre ont pu être révélés et mis en valeur.

Nous avons fait le choix d'une intervention contemporaine qui se juxtapose sans ambiguïté avec l'existant et permettrait, si cela est nécessaire, de retrouver l'état initial.

La mise au point des détails techniques avec les artisans locaux et notamment la serrurerie ont été un plaisir partagé par les concepteurs et les réalisateurs.

c38-0 c38-1 c38-2

Centre Culturel à Castelnau-Montratier

Maison Jacob

Maître d'ouvrage : Commune de Castelnau-Montratier (Lot)
Études et réalisation : 1986 - 1990
Surface : 597 m2

Programme : Salles d'exposition, bibliothèque, salle des association, bureaux des travailleurs sociaux

 

Crédit Photo : Jean-Louis Marteil


En savoir +

Ce conséquent projet de cent trente-huit logements sociaux répond dans une même logique et avec le même soin à trois registres d’échelles différentes. 

D’abord au niveau du territoire, situé à la frontière de la ville et faisant face à un grand espace vert cerné d’infrastructures routières, il assure une cohérence en proposant des gabarits et un traitement des espaces extérieurs qui permettent des liens physiques et visuels avec son environnement. 

Ensuite au niveau urbain, il répond à la fois à une demande de densité tout en préservant le caractère naturel du lieu. Il tire un enseignement de ces voisins et par la qualification de son jeu de pleins et de vides devient un hybride qui assure le lien entre les deux. 

Et enfin au niveau architectural, il offre une qualité d’usage et un confort aux habitants par des choix constructifs précis et une recherche de qualités spatiales.

c39-0 c39-1 c39-2 c39-3

138 logements à Toulouse

Résidence Les Jardins de La Fraternité

Maître d'ouvrage : OPH Habitat Toulouse

Lieu : Toulouse, quartier des Argoulets (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2010 - 2014
Surface : 7 848 m2

Programme : 48 logements en accession sociale, 90 logements locatifs, 1 Local d'activité

Crédit Photo : Schneider & Saada


En savoir +

L'immeuble s'inscrit dans le tissu urbain du XIX ème siècle de la ville de Toulouse. La façade sur rue, par son expression verticalisée mais aussi par sa porosité s'intègre à son contexte urbain et tente de capter l'ambiance décontractée de la rue.

L'usage de la brique et la réalisation d'une isolation thermique par l'extérieur permettent de donner à la façade une grande profondeur à la manière des bâtiments historiques de la ville.

Les percements sont très libres et les grandes loggias mettent en relation les appartements avec les frondaisons des arbres de la rue.

Les matériaux de qualité affirment le statut de l'immeuble : pavés de pierre dans les parties communes extérieures, marbre blanc et bois dans le hall.

c40-0 c40-1 c40-2 c40-3

16 logements et 2 commerces à Toulouse

Immeuble de la Concorde

Maîtres d'ouvrage : Comptoir Immobilier & COGESA Immobilier

Lieu : Toulouse, 21 et 23 rue de la Concorde (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 1988 - 1992
Surface : 2 325 m2

Programme : 16 logements standing, 2 commerces en RDC

 

Crédit Photo : Patrick Tourneboeuf


En savoir +

Le projet d'extension du lycée se décompose en deux constructions indépendantes qui occupent le fond de la parcelle initiale.

La volumétrie sobre et le parement brique uniforme tentent de répondre à la complexité formelle du bâtiment d'origine.

Cette réponse avec sa compacité et son type constructif permet aussi une bonne inertie thermique pour les conforts d'hiver et d'été.

l'enseignement dispensé portant sur les métiers techniques du bâtiment, les éléments techniques intérieurs ont été mis en valeur à des fins pédagogiques.

c41-0 c41-1 c41-2

Lycée à Muret

Lycée Charles De Gaulle

Maître d'ouvrage : COGEMIP – Région Midi Pyrénées

Lieu : Muret (Haute Garonne)
Études et réalisation : 2004 - 2007
Surface : 6 500 m2

Programme : Extension du lycée, accueil, administration, salles de cours, ateliers, laboratoires

 

Crédits Photos : S. Mille


En savoir +

L'opération est située dans l'enceinte du collège Emile Vaysse de Castelnau-Montratier construit dans les années soixante.

L'objectif était de construire trois logements de fonction pour loger des enseignants du collège tout en préservant leur intimité et leur indépendance.

Avec cette nouvelle construction, le collège situé aujourd'hui en zone urbaine a trouvé des façades sur rues qui permettent d'atténuer l'architecture très typée des années 60 et donc de mieux intégrer l'ensemble dans l'architecture traditionnelle du bourg de Castelnau.

L'agencement en plan de masse des différents bâtis, en reprenant les alignements, tisse des liens avec son environnement pour une meilleure intégration.

c42-0 c42-1 c42-2

3 logements à Castelnau-Montratier

Maître d'ouvrage : Conseil Général du Lot

Lieu : Castelnau-Montratier, collège E. Vaysse (Lot)
Études et réalisation : 2007 - 2009
Surface : 300 m2

Programme : 3 Logements de fonction

 

Crédits Photos : S. Mille


En savoir +

Le projet consiste en la création d'une nouvelle agence dans une zone commerciale en devenir et à proximité du siège historique de la Banque Populaire Occitane.

Le bâtiment à été conçu comme un phare à l'entrée de la zone d'activité. Le volume vitré principal abrite les distributeurs automatiques ouvert jour et nuit au public.

Le secteur étant inondable, les locaux ont été surélevé et ont permis la création d'un parvis qui offre à l'agence une position dominante par rapport aux commerces environnants.

c43-0 c43-1

Banque Populaire Occitane à Cahors

Maître d'ouvrage : Banque Populaire Occitane

Lieu : Cahors, avenue Maryse Bastillé (Lot)
Études et réalisation : 2011 - 2012
Surface : 380 m2

Programme : Agence BPO, réception du public, 8 bureaux

 

Crédit Photo : Pierre-Yves Brunaud


En savoir +

La commune de St Sauveur a eu l'opportunité de faire l'acquisition d'un ancien couvent, transformé par la suite en exploitation agricole. Bien qu'excentré par rapport au coeur du village, la nouvelle mairie se trouve sur un promontoire et domine symboliquement la campagne environante.

Extérieurement, le bâtiment est réhabilité à l'identique sur les deux façades principales. Les pignons réinterprètent l'architecture locale avec notamment des grands toits protégeant l'entrée.

À l'intérieur, une grande travée centrale toute hauteur distribue l'ensemble des locaux.

c44-0 c44-1 c44-2 c44-3

Mairie de St Sauveur

Maître d'ouvrage : Commune de Saint Sauveur (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2002 - 2007
Surface : 600 m2

Programme : Accueil du public, salle du conseil, bureaux, salle des mariages et bureaux de vote, salle d'exposition

 

Crédit Photo : S. Mille


En savoir +

L'emprise très étroite du site de l'extension de la Préfecture, bloquée entre l'Hôtel des Intendants et le boulevard de l'Empereur a induit une volumétrie dense se développant autour d'un vide central très qualifié et se terminant en lame étroite qui sert d'appel tout en allégeant la forte densité de bâti.

Les façades intérieure et extérieure sont très différentes. l'une, façade publique, révèle par son opacité les racines médiévales du site et par l'expression de son épaisseur et de ses percements libres, tisse des liens avec l'ancienne poste et les immeubles du centre ville. l'autre réinterprète la modénature de la façade existante, par un jeu de persiennes qui vient cueillir la lumière du vide central.

c45-0 c45-1 c45-2 c45-3

Préfecture de Montauban

Maître d'ouvrage : Ministère de l'intérieur

Lieu : Montauban (Tarn et Garonne)
Études et réalisation : 1996- 2003
Surface : 5000 m2

Programme : Restructuration et extension de la préfecture, accueil du public, bureaux de la direction de la Règlementation et des Libertés Publiques, archives, parking en sous-sol - Rénovation d'une aile de l'Hôtel des Intendants comprenant le pôle de gestion des crises et des salles de réunion

 

Crédit Photo : Patrick Tourneboeuf


En savoir +

Situé au cœur du village de Castelnau-Montratier, le projet réunit deux maisons de village pour y créer au rez-de-chaussée côté rue une pharmacie, et côté vallée, sur quatre niveaux un logement.

Le traitement de l'officine se veut être un rappel des pharmacies traditionnelles par le traitement soigné de ces menuiseries et de ses aménagements.

Le logement se développe à l'arrière sur 4 niveaux, un grand vide central a été créé en rappel à la typologie de nombreuses maisons du bourg. Cet espace permet de limiter la profondeur des pièces, d'apporter de la lumière, et de servir d'espace de vie et de distribution sur tous les niveaux.

La façade arrière s'ouvre largement sur la vallée et sur le jardin en terrasse par l'intermédiaire d'une grande baie verticale, réinterprétation contemporaine d'une baie existante découverte lors des démolitions.

c46-0 c46-1 c46-2

Maison et Pharmacie à Castelnau-Montratier

Maître d'ouvrage : Privé

Lieu : Castelnau-Montratier (Lot)
Études et réalisation : 1989 - 1990
Surface : 300 m2

Programme : Pharmacie en RDC et logement sur 4 niveaux

 

Crédit Photo : S. Mille


En savoir +

Le groupe scolaire « Flora Tristan » est le premier jalon d'une extension urbaine du village de Seysses sur d'anciens terrains agricoles.

Le projet n'utilise pas toute la parcelle proposée et tente de limiter son emprise en organisant l'école sur deux niveaux : la maternelle en bas et le primaire à l'étage.

La recherche de compacité nous a amené à développer les salles autour d'un patio qui permet d'éclairer naturellement les circulations.

Le bâtiment restauration crée la frontalité avec la rue. Un grand préau près de l'entrée, participe au confort d'accueil des élèves.

c47-0 c47-1 c47-2 c47-3

Groupe Scolaire à Seysses

École Flora Tristan

Maître d'ouvrage : Commune de Seysses (Haute Garonne)
Études et réalisation : 2002 - 2005
Surface : 2 100 m2

Programme : École maternelle, école primaire, restauration

 

Crédits Photo : S. Mille


En savoir +

L'agence de la Banque Populaire de Castelnau-Montratier se trouve sur la place à arcades du village et à l'angle d'une rue moyenâgeuse.

Sa restauration entre dans la même logique que toutes nos interventions antérieures dans le village pour tenter d'en revitaliser chaque lieu.

Ainsi, le traitement de la façade sur la petite rue lui redonne un statut et un usage.

Les locaux se développent sur quatre niveaux, en libérant au 2ème et dernier étage une importante réserve foncière et en mettant en valeur au sous-sol des caves anciennes et un silo à grain par leur restauration.

c48-0 c48-1 c48-2 c48-3

Banque Populaire Occitane à Castelnau-Montratier

Maître d'ouvrage : Banque Populaire Occitane

Lieu : Castelnau-Montratier (Lot)
Études et réalisation : 2008 - 2009
Surface : 420 m2

Programme : Accueil clients, bureaux, restauration des voûtes en sous-sol

 

Crédit Photo : S. Mille, L. Pécoul


En savoir +

Cet ensemble de bâtiments vient compléter la composition urbaine déjà amorcée précédemment avec la réalisation du groupe scolaire et de la salle des fêtes.

Les bâtiments viennent border la façade ouest du parc.

La volumétrie des différentes entités programmatiques réinterprète l'archétype de la maison individuelle tout en offrant une lecture contemporaine de la construction.

l'écriture architecturale et le choix des matériaux participent à la perception homogène de l'ensemble du projet urbain maintenant terminé.

c49-0 c49-1

Pôle Petite Enfance à Castenau d'Estrétefonds

Maître d'ouvrage : Commune de Castelnau d'Estrétefonds (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2007 - 2010
Surface : 2 928 m2

Programme : Crèche de 50 lits, maison du 3ème âge, centre de loisir

 

Crédits Photos : S. Mille


En savoir +

Le projet du groupe scolaire de Castelnau d'Estrétefonds et de la salle des fêtes participe à la structuration d'un nouveau centre ville organisé autour d'une grande esplanade paysagée.

Le groupe scolaire, tout en rez-de-chaussée, se décompose en trois volumes parallèles engendrant entre eux des patios longitudinaux plantés. Dans l'ensemble des locaux, la charpente bois est apparente et donne une ambiance chaleureuse au complexe.

Les façades des espaces intérieurs sont enduites en blanc pour donner un maximum de luminosité aux salles de cours.

c50-0 c50-1 c50-2 c50-3 c50-4

Groupe Scolaire à Castelnau d'Estrétefonds

Maître d'ouvrage : Commune de Castelnau d'Estrétefonds (Haute-Garonne)
Études et réalisation : 2002 - 2006
Surface : 2 850 m2

Programme : 14 salles de classe maternelles et primaires, bibliothèque, administration, cuisine, salle de restauration, préau et cours de récréation

 

Crédit Photo : Patrick Tourneboeuf


En savoir +

La nouvelle agence de la Banque Populaire de Villeneuve sur Lot rive gauche est située à l'angle de la rue du Pesquié et du Boulevard Voltaire, sur l'emplacement d'anciens entrepôts.

L'ensemble des services se développe sur 2 niveaux autour d'une rue centrale avec en prou sur une double hauteur le libre service bancaire qui s'ouvre largement sur le boulevard Voltaire.

Les protections solaires extérieures sont réalisées par des persiennes fixes en bois comme rappel des séchoirs à tabac très présent en Lot & Garonne.

c51-0 c51-1 c51-2

Banque Populaire Occitane à Villeneuve sur Lot

Maître d'ouvrage : Banque Populaire Occitane

Lieu : Villeneuve sur Lot (Lot & Garonne)
Études et réalisation : 2006 - 2007
Surface : 415 m2

 

Crédit Photo : S. Mille


En savoir +

L'organisation générale de l'opération tente de sortir du schéma classique d'immeubles de logements collectifs plantés au milieu d'un parking.

L'idée est de développer une micro urbanité villageoise comportant une place, des cheminements piétons et des voies de desserte automobiles, des îlots bâtis avec des jardins en leurs centres, des murs de clôture en brique, des accès aux logements par l'extérieur et enfin des logements s'assimilant à des maisons individuelles (très nombreux duplex).

Tout cela a pour but de favoriser les rapports sociaux entre les familles. l'objectif semble partiellement atteint, certains habitants qualifiant la résidence de «village andalou» ou de «village de vacances».

c52-0 c52-1 c52-2 c52-3

48 Logements à St Martin du Touch

Maître d'ouvrage : Patrimoine SA Languedocienne d'HLM

Lieu : Saint Martin du Touch (Haute Garonne)
Études et réalisation : 2001 - 2004
Surface : 4800 m2

Programme : 48 logements sociaux du T2 au T5


En savoir +

Premier projet important de l'agence, La salle de spectacle se trouve au centre du bourg rural de Castelnau Montratier, en fond de perspective d'un mail planté.

En analogie avec les halles traditionnelles régionales, un grand toit à quatre pentes couvre l'ensemble.

L'ossature est composée de huit piles de pierre supportant quatre poutres en bois collé, libérant structurellement les façades qui peuvent s'ouvrir sur l'espace public.

c53-0

Salle des Fêtes à Castelnau-Montratier

Maître d'ouvrage : Commune de Castelnau-Montratier (Lot)
Études et réalisation : 1982 - 1984
Surface : 540 m2

Programme : Salle de 288 m2, scène, accueil, bar

 

Crédit Photo : S. Mille


En savoir +

Laurent Gouwy

Alain Grima

Jean-Luc Rames

Carmen Hayoz

Marion Gouwy

Gauthier Pallaruelo

Francine Zarcos

Marta Fiou

Sandrine Juillerot

Maria Rodriguez

Gaëlle Bidet

François Bois

Francesco Tornar

Hélène Rivière

Laurence Passerieux

Lélia Menuau

 

Ont aussi participé à l’aventure :


David Azoulay

Aude Cousinie

Marie-Paule Gouwy

Fabien Dupuy

Jean-Baptiste Fayel

Benjamin Coustes

Iselda Lyons

Nicolas Tocrault

Dominique Delepierre

Kossi Marc

Adawousso

Eric Alonzo

Dominique Lemoine

Valérie Auroux

Xavier Boutin

Stéphane Couderc

Jean-Christophe Delgado

Thersile Dufaud

Pablo Garcia

Marc Laurens

Alain Lefauqueur

Mathieu Le Ny

Rémi Levade

Marielle Louit

Frédéric Maillard

Douchan Palacios

Mathieu Pailhes

Jéremy Rinaldi

Ivania Roig

Nicolas San

Pascal Thouron

Romain Mariot

Pauline Groc

Sebastian Ruiz

Vincent Lacosta

Béatrice Courtiol

Christiane Reinert

Rosa Da Costa

Maria de Fatim Sousa Fernandez Rodriguez

GGR Architectes
16 Rue Arnaud Vidal
31000 Toulouse


Mail: g.g.r@wanadoo.fr
Tél. : 05 62 73 73 10

Propriété intellectuelle
La structure du site www.ggrarchitectes.fr ainsi que l'ensemble des textes, images, sons et logos qui le constituent sont la propriété exclusive de GGR architectes ou ont fait l'objet d'une cession partielle de droit ou d'une autorisation de publication par leurs auteurs.
Toute reproduction, par quelque moyen que ce soit, de tout ou partie du site ou de son contenu est strictement interdit, sauf autorisation expresse de GGR Architectes, demande par mail au Webmaster: g.g.r@wanadoo.fr

Données personnelles
Conformément à la loi n°78/17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, le site www.ggrarchitectes.com a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL. Par ailleurs, l'internaute dispose, à tout moment, d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des informations le concernant. Cette faculté peut être exercée sur simple demande écrite à :

GGR architectes
16, rue Arnaud VIDAL
31000 Toulouse
g.g.r@wanadoo.fr

Responsabilité
GGR Architectes s'efforce de tenir à jour le site www.ggrarchitectes.fr, cependant GGR Architectes ne peuvent garantir, à tout moment, l'exhaustivité et l'exactitude des informations qui y sont diffusées, ni être tenus pour responsable des suites de leur utilisation par les internautes. Ce site peut comporter des liens vers d'autre sites Internet, toutefois GGR Architectes ne peuvent être tenus pour responsables de tout préjudice survenu des suites de l'utilisation de biens ou services mis à disposition sur ces sites ou d'informations diffusées sur ceux-ci.

Photographes :
• Patrick Tourneboeuf Tendance Floue
• Laurent Pecoul
• Sylvain Mille
• Jean Louis Marteil
• Patrick Galais
• Nelly Blaya
• Photos Gaston
• J.Guilhem Redon
• Saada / Schneider

• Fabrice Clary
• JML consultants water features design
• Camille Ninon Gouwy

• Antoine Garcia

• Matthieu Viveau

• P.Ruault

• Atelier Félix Faure

• Pierre-Yves Brunaud

Conception & Réalisation :
Couleur Citron
Parc Technologique du Canal
14, avenue de l'Europe
31 520 Ramonville-St-Agne
Tél. : + 33 (0)5 34 51 38 15
www.couleur-citron.com

Hébergement: OVH